Les 20 ans de Citadia à l’honneur avec un concert des NAÏVE NEW BEATERS

Actu, Inside CITADIA

16 mai 2017 at 19 h 05 min

Pour fêter ses 20 ans, la société Citadia, acteur majeur de l’urbanisme en France dont le siège est à Toulon, organise un grand concert gratuit et ouvert à tous le jeudi 8 juin place de l’Equerre à 21h à Toulon avec le groupe Naive New Beaters.

1997 – 2017 : une célébration
En 1997, Julien Meyrignac créé CITADIA pour faire de l’urbanisme autrement. Développer une « intelligence », capable d’appréhender à la fois l’humain et le territorial, et de faire sens commun.

Depuis 20 ans, l’engagement de CITADIA pour une ville intelligente, partagée, durable et fédératrice guide notre démarche. CITADIA a ainsi organisé cet événement avec tous les acteurs qui ont participé au développement de CITADIA ces 20 dernières années : ses clients, ses partenaires et les citoyens dont les usages et les besoins sont au coeur de ses préoccupations.

 

logo 20 ans
Un lieu symbolique
L’événement est organisé place de l’Equerre à Toulon (83), lieu symbolique incarnant le renouveau du centre ancien de la ville. Sa rénovation, conçue par Julien Meyrignac et Violette Marlinge du groupe CITADIA, marque la dynamique de reconquête du coeur historique de la Ville. Elle accueille désormais le Petit Chicago (restaurant jazz), le Twiggy Café, le bar Street, le bar El Paso, Xerri Cheri (épicerie Basque),  accueillera bientôt une micro crèche, un hôtel…

Après un week-end plus que réussi pour l’inauguration de la rue des arts le 12 mai dernier (90 000 personnes), la place rayonne comme elle ne l’a jamais fait et devient ainsi le rendez-vous de la culture toulonnaise. C’est seulement en juin 2016 que la place de l’Equerre a été rendue aux toulonnais. « Rappelons-nous comment c’était, avant : un trou où s’entassaient les détritus derrière des palissades ! Aujourd’hui, nous nous retrouvons sur un grand espace (3 400 m2), ouvert, éclairé, agréable, au coeur d’un coeur historique qui recommence à battre » Hubert Falco.

equerre

 

20ans-affiche-15x21-BAT2

Naïve New Beaters, Toulon « à la folie »
Avant de faire danser Barcelone au Primavera Sound Festival, Naïve New Beaters fera danser les toulonnais. Le groupe, en tournée pour son dernier album « à la folie », aux pseudonymes Eurobelix, Martin Luther BB King et Davig Boring proposent une musique déjantée, rythmée, festive depuis une dizaine d’années. Ils ont conquis tous les festivals rock mais aussi l’Olympia en mars dernier en proposant une allure de slackers à coup d’humour et de rythmes bien sentis. Afin de tracer ensemble les lignes sensuelles et puissantes de leur nouvel album dans un souffle nouveau, ils ont changé d’entourage, de label et même de méthode de travail pour se donner des ailes. A  ’issue de cette aventure, ils s’exclament : « A la Folie est un projet commun qui nous a permis d’avancer et de grandir ensemble (…) on l’a fait librement sans penser au qu’en dira-t-on. C’était libérateur ! ».

 

 

 

 

#Presse – Var Matin : Julien Meyrignac, urbaniste : “l’avenir (de Toulon) est au centre-ville”

Actu, Inside CITADIA, Nous y étions, Opinions

20 décembre 2016 at 9 h 56 min

Var Matin publie une interview de Julien Meyrignac : son regard sur Toulon.
Article publié mardi 20 décembre 2016.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

2016_12_20_var_matin_julien_meyrignac_citadia_toulon

Equerre Sémard : Toulon fait sa révolution culturelle dans Var Entreprises

Territoires et Villes

7 septembre 2016 at 15 h 11 min

Var Entreprises présente la nouvelle configuration de la place de l’Equerre à Toulon (83) : symbole de la tournure culturelle que prend la partie ouest du centre ancien.

Un projet CITADIA DESIGN.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Var entreprises septembre Semard Equerre-1

L’ombrière de la place de l’Equerre à Toulon (83)

Actu, Territoires et Villes

15 mars 2016 at 8 h 37 min

Suite et fin de l’installation de l’ombrière sur la place de l’Equerre à Toulon (83) : ce qui appartient aux toulonnais est rendu aux toulonnais !

 

citadia place de lequerre toulon

L’ombrière de la place de l’Equerre à Toulon (83) touche au but !

Inside CITADIA

10 février 2016 at 14 h 11 min

La place de l’Equerre touche au but : l’ombrière est en cours de finalisation !

Plus qu’une touche de peinture et l’ombrière sera aux toulonnais :

20160209_145744_resized

20160209_145819_resized

20160209_145810_resized

 

Julien Meyrignac répond à Métropôle Var dans La Mensuelle

Opinions

1 février 2016 at 11 h 48 min

Julien Meyrignac répond aux questions d’Olivier Stéphan du Magazine Métropôle Var dans le premier numéro de “La Mensuelle”, une émission réalisée par Mise en Boîte Production. L’émission propose des interviews 100% toulonnaises : Julien Meyrignac porte son regard sur l’évolution du centre ancien de Toulon, le navigateur Sébastien Destremau évoque sa participation au prochain Vendée Globe et Virginie Dardenne présente son centre de coworking l’Archipel.

#Presse – CITADIA & Tool On dans le Journal des entreprises

Tendances, Territoires et Villes

13 janvier 2016 at 12 h 48 min

Le journal des entreprises de janvier 2016, édition Provence Côte d’Azur, dédie une page au groupe CITADIA et à l’initiative de la marque Tool On lancée sur la ville de Toulon par Aire Publique, filiale communication et concertation publique du groupe CITADIA et TVT Innovation (dont vous pouvez suivre l’actualité ici : www.toolon.fr) :

Cliquez sur l’image pour zoomer

KM_C554e-20160113120558

 

Toulon – Place Poncy

Territoires et Villes

2 novembre 2015 at 10 h 40 min

La place Poncy, dessinée par J. Meyrignac et V. Marlinge, livrée au début de l’été, fait un tabac (Toulon Mag oct. nov. 2015).
2015_11_02_CITADIA_DESIGN_ESPACE_PONCY_TOULON

TOOL ON City Map du Toulon créatif au Yes Week End à Toulon

Nous y étions

9 septembre 2015 at 8 h 59 min

Historiquement implantée sur Toulon, Aire Publique, filiale communication et concertation publique de CITADIA, a souhaité proposer aux toulonnais (et pas que) une City Map subjective (téléchargeable ici) : un instantané imparfait du bouillonnement local.

Le Yes Week End est un événement toulonnais 100% gratuit initié par le collectif urbain NO/ID, acteur incontournable de la vie culturelle locale. Du 11 au 13 septembre il propose d’occuper des lieux emblématiques de la vie toulonnaise avec une programmation locale, pointue et éclectique ainsi qu’une balade (ré)créative au bord de la méditerranée. Aire Publique est heureuse d’inviter chacun de vous à découvrir l’événement et, si n’est pas encore déjà fait, la Toulon City Map qui sera à disposition sur les lieux du festival à l’hôtel des Arts, la Tour Royale et le Parc des Lices.

AFFICHE-YES-week-end

TOOLON est la marque du Toulon émergent, alternatif, celle des créatifs(teurs) qui y inventent un art de vivre “méditépolitain”. Cette marque est déposée par les associations Club des <SYNC> et TVT Innovation.

Plus d’informations sur :
– la Toulon City Map : City Map en téléchargement ici
– le Yes Week End : yeswknd.fr
– NO/ID : cliquez ici.

 

 

 

 

VILL’ARTS – Villissima !!! Des artistes et des villes

Tendances

21 juillet 2015 at 16 h 39 min

Article proposé par Thomas David.

Hôtel des arts TOULON – 4 juillet au 27 septembre 2015

La ville : comment les artistes contemporains la voient, l’envisagent, la ressentent, l’imaginent… C’est cette question que creuse l’Hôtel des Arts avec l’exposition Villissima !!! Des artistes et des villes.

citadia vill'arts

L’Hôtel des Arts de Toulon propose, avec cette exposition d’art contemporain collective, un regard ludique et décalé sur la ville, ou plutôt sur ses représentations les plus diverses.

Quatre pistes artistiques sont présentes lors de cette exposition :

    • Une opposition entre démesure et miniature de la ville (Bigness City, ville-monde, mégalopole, expansion ou mitage suburbain…) et réduction ou miniaturisation (réduction d’échelle, simplification de la cité)
    • Une ville « à la main » ou « ville fait main » par le dessin, aussi importante que la ville numérique (ville connectée, réalité augmentée, smart city…). La ville n’est pas seulement faite d’ordinateurs, de programmes et de robots, elle est aussi peuplée d’hommes et de femmes qui ne vivent pas pour autant une « réalité diminuée ».
    • L’écriture au cœur de la ville ou la « littérature urbaine » (roman, poésie, essais…), axé sur l’imaginaire des mots, naissance de la ville babylonienne à la noirceur des polars modernes new-yorkais.
    • Et pour finir des écrans dans la ville, focus visuel et espace de projection (orientation, publicités, actualités…). Alors qu’un paysage peut s’appréhender dans sa globalité, la ville ne peut se percevoir d’un coup. Toute ville procède par occultation, trop-plein, goût du secret.

Omniprésente, la ville est pourtant mal connue, mal vue, peu regardée. Lieu de tous les rejets, accablée de bien des maux (politiques, économiques, écologiques, psychologiques…), la ville est présentée ici comme une réalité complexe mais décomplexée, voire jouissive. Même la réalité la plus sombre peut devenir source d’étonnement et d’émotion.

La ville des médicaments, 2003 – B I. Kingelez

citadia vill'arts02